Culture des tomates et maladies

Élément incontournable de la gastronomie dans de nombreux pays, la tomate est un légume-fruit qui fait appel à diverse technique pour sa culture (Culture en plein champ, sous abri léger, en serre, culture hydroponique…). Elle demande aussi beaucoup de travail. Cependant, la production de tomates serait plus rentable que beaucoup d’autres légumes ou fruits, car elle ne nécessite pas de grands espaces.

Exigences

Origine tropicale, la plante de tomate réclame à l’évidence un minimum de chaleur et exposition ensoleillée ; elle craint le froid et est détruite au-dessous de 2 °C, mais les nouvelles variétés hybrides s’accommodent à d’autres températures. Les semences germent à une température supérieure à 14°C et inférieure à 40°C

Ses besoins en éléments nutritifs augmentent au fur et à mesure de son développement pour atteindre leur paroxysme à la nouaison (formation des fruits).

PH

La tomate tolère modérément un large intervalle de valeurs du pH (niveau d’acidité), mais pousse le mieux dans des sols où la valeur du pH varie entre 5,5 et 6,8 et où l’approvisionnement en éléments nutritifs est adéquat et suffisant; des pH plus bas ou plus élevés peuvent induire des carences minérales ou des toxicités 

Besoin Hydrique

Trois phases physiologiques correspondant à des besoins en eau différents sont à distinguer :

  • De la plantation à la première floraison : phase de croissance lente, les besoins en eau sont peu élevés ;
  • De la floraison à la maturation : phase de croissance rapide, les besoins en eau sont élevés ;
  • En fin de récolte : phase de vieillissement les besoins en eau sont réduits

Les stades où les besoins en eau sont critiques se situent entre la floraison, nouaison et le grossissement des fruits.

Semer les tomates

La saison sèche est idéale pour cultiver la tomate car les champignons qui attaquent cette plante sont beaucoup moins actifs qu’en saison pluvieuse où le recours de traitements phytosanitaires nécessite plus de moyens financiers, ce qui fait encore monter le prix du produit.

La production de la tomate exige l’achat de semence, de fertilisants et de produits sanitaires surtout en saison des pluies et on peut la cultiver en saison sèche avec une bonne irrigation.

Entretenir les cultures de tomates

Couvrir le sol : Un bon paillage a de nombreux avantages : pas de travail de désherbage, le sol reste frais, tout en diminuant considérablement les besoins en arrosage, les fruits du bas ne sont pas en contact avec la terre…

 Arroser : les arrosages s’effectuent au pied. Avec un paillage, un arrosoir (12 litres) tous les 10/15 jours est en général suffisant.

Tailler ou pas ?  La taille engendre des plaies sur la plante…et ces plaies sont la porte ouverte au mildiou. Les plants non taillés sont indemnes de maladie, ils sont beaucoup plus productifs (grâce à un feuillage nettement plus important) même si les fruits sont un peu plus petits, et produisent plus longtemps !

 Protéger naturellement la culture

La tomate est fragile. Nombreuses sont les maladies pouvant décourager un jardinier débutant. Pourtant, en veillant à des apports équilibrés et en agissant préventivement, on peut éviter pas mal de désillusions…

Les maladies de la tomate

Maladies cryptogamiques 

La fonte des semis

Les jeunes tiges deviennent molles et s’allongent démesurément puis se couchent et meurent. La fonte des semis est causée par différents champignons apparaissant par excès d’humidité ou par des températures trop faibles, ou encore dans un sol mal aéré.

Pour éviter la fonte des semis, trempez les graines dans une décoction de prêle non diluée.

Le mildiou

Milidiou

Cette maladie, également due à un champignon, est bien connue des jardiniers. Plus ou moins virulente selon les années, le mildiou apparaît en général à partir du mois de juin par temps pluvieux avec des températures comprises entre 10 et 25°C.

La culture sous abri constitue la meilleure façon de se préserver du mildiou.

La maladie des tâches noires (alternariose)

alternariose

De petites tâches noires se forment sur les feuilles et s’étendent. Elles font dépérir les feuilles une à une puis atteignent tiges et fruits.
Transmis généralement par des semences issues de fruits infectés, ce champignon résulte d’une humidité excessive quand les températures sont comprises entre 5 et 30°C. On observe alors de petites tâches noires sur le feuillage et les tiges. Utilisez des graines saines !

Pour l’éviter il faut réaliser une bonne rotation des cultures et éviter que des légumes de la famille des Solanacées (courges, poivrons, pomme de terre etc.) reviennent sur la même planche avant 3 ans.

Maladies physiologiques

Le cul noir (nécrose apicale)

nécrose apicale

De larges tâches noires se développent au bas du fruit. La pointe des fruits commence à pourrir et leur croissance s’arrête. Fréquente en début de saison, cette maladie est causée par une alimentation irrégulière en eau engendrant un excès d’azote et le blocage du calcium pour la plante.

Une bonne pratique d’arrosage constitue le meilleur moyen de lutte en préventif.

La maladie de l’enroulement

Caractérisée par l’enroulement des feuilles, cette maladie a généralement pour cause une alimentation trop riche. Sous serre, elle peut être due à une humidité insuffisante ou irrégulière ; exceptionnellement, on pourra alors arroser le feuillage avec un jet fin. En savoir plus sur la maladie de l’enroulement

L’éclatement des fruits

Conséquence d’arrosage irrégulier, ou apparaissant parfois après un orage violent consécutif à une période de sécheresse, cette maladie physiologique n’apparaît pas si l’on ne taille pas les pieds de tomates, le feuillage abondant absorbe alors facilement l’eau en excès.

SOURCE: Un Jardin Bio.com

Agronomie.Info

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Bienvenue sur AGRIGABON!

Ouvrez gratuitement un compte sur la plateforme AGRI-GABON pour obtenir un accès aisé à de nombreuses informations, produits et services :
• Des outils d’échanges et d’interaction ;
• Une tribune de visibilité au niveau national et international ;
• Une tribune d’exposition de vos produits et services ;
• Des conseils et un accompagnement pour soutenir votre développement ;
• Les cours des produits agricoles au quotidien sur les marches ;
• Les informations, actualités et tendances du secteur ;
• Les opportunités d’emploi et d’affaires ;
• Les prévisions météo sur votre région.

 

Nous Contacter
close slider

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer