L’amélioration de la productivité agricole dans les pays en voie de développement

L’un des 3,100 paysans vulgarisateurs ayant obtenu leurs certificats dans le cadre du projet Feed the Future West/WINNER. Ces paysans vulgarisateurs sont principalement des agents de vulgarisation choisis parmi des candidats proposés par les organisations communautaires. Ils ont reçu six mois de formation comprenant quatre cours obligatoires (agriculture, environnement, gestion de petites exploitations et planification familiale / nutrition) et deux cours au choix (production céréalière, production végétale, introduction à l’agriculture mécanisée, etc.).

Notre travail comprend l’accompagnement des producteurs agricoles et des associations dans les pays en voie de développement se trouvant en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique centrale dont le Mexique, en Asie du Sud-est, en Amérique du Sud, et dans les Caraïbes. Chacune de ces régions possède ses propres défis en matière de production alimentaire.

Toutefois, certains problèmes sont communs à tous les pays en voie de développement tels que: rendements faibles; manutention et stockage post récolte inapproprié; manque d’accès aux capitaux à long terme à des taux raisonnables; pratiques d’acquisition ou d’attribution de propriété foncière résultant en des unités de production non rentables; infrastructures dégradées ou inexistantes; manque d’éducation relative aux pratiques de production agricole; manque de semences de bonne qualité, d’engrais, de pesticides et d’équipement; accès limité aux professionnels de vulgarisation qui sont à même de faire la démonstration de pratiques améliorées; peu de connaissance des marchés et de la façon de maximiser les profits; l’eau et le sol dégradés ou salinisés; et, dans de nombreux cas, l’instabilité gouvernementale, transformant ainsi l’investissement dans l’agriculture en un pari risqué.

Face à tous ces défis, il est important de se rendre compte que la sécurité alimentaire à long terme ne sera pas atteinte par des agriculteurs pratiquant une agriculture de subsistance dans l’état actuel de leurs pratiques agricoles. La plupart de ces agriculteurs sont tellement concentrés sur la survie à court terme qu’ils n’ont aucune vision de l’avenir et ne reconnaissent pas l’importance de la gestion des sols, la conservation et les bonnes pratiques agricoles. Beaucoup d’entre eux manquent de formation et des compétences nécessaires pour prendre des décisions de production éclairées et essayer de nouvelles pratiques. Donc, l’un des moyens d’augmenter la production alimentaire dans les pays en voie de développement consiste à rendre les agriculteurs de subsistance beaucoup plus productifs et capables de générer plus de petits projets, afin qu’ils deviennent des entrepreneurs grâce à des performances améliorées et à une meilleure organisation collective. En d’autres termes, nous devons diffuser les techniques modernes et les meilleurs intrants dans le but d’aider les petits agriculteurs à faire de grands bonds à la fois quantitatifs et qualitatifs.

La tâche la plus difficile consiste à identifier les agriculteurs ouverts au progrès dans chaque communauté et qui sont prêts à prendre des risques pour changer leurs pratiques traditionnelles. D’autres vont imiter ces leaders lorsqu’ils constateront des améliorations dans la production et au niveau de leurs revenus. Plus important encore, il est essentiel de favoriser des relations d’affaires mutuellement bénéfiques entre les petits exploitants, les gros producteurs, et les entreprises agroalimentaires à toutes les phases des filières agricoles.

La question primordiale est de savoir comment les gouvernements des pays en voie de développement peuvent appuyer et promouvoir à grande échelle la modernisation agricole chez les agriculteurs de subsistance, qui conduiront à la sécurité alimentaire à l’échelle nationale. Premièrement, les gouvernements doivent consacrer davantage de ressources à l’investissement à long terme dans l’agriculture. Cela implique des fonds pour réparer, exploiter et entretenir les infrastructures d’irrigation et les systèmes de drainage, les routes agricoles, les réseaux de transport, les centres d’emballage et les usines de transformation. On devrait penser à mette en place des crédits agricoles à long terme, l’assurance-récolte et des programmes d’appui en cas de catastrophe. On devrait encourager les coopératives à permettre aux agriculteurs de tirer parti de leur production et vendre leurs produits ; et la création de marchés efficaces et honnêtes devrait être une priorité. En outre, les gouvernements doivent protéger et stimuler la production nationale par le biais de réformes juridiques et réglementaires qui créent un environnement propice et qui facilitent le développement des entreprises, l’accès à un crédit abordable, une mise à niveau des services de recherche et de vulgarisation, et le renforcement de l’état de droit. Les agriculteurs de tous les milieux socio-économiques sont résistants à l’évolution de leurs pratiques. Cependant, lorsqu’ils peuvent constater des résultats de l’amélioration de la préparation du sol ou de nouvelles variétés, ils sont généralement disposés à envisager de nouvelles pratiques. Dans cet esprit, il est essentiel de développer des fermes de démonstration bien financées, avec un personnel formé, en vue d’accélérer le transfert de technologies nouvelles ou améliorées dans les pays en voie de développement. Il est également important d’identifier et de désigner des agriculteurs locaux pour faire fonctionner ces centres.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Bienvenue sur AGRIGABON!

Ouvrez gratuitement un compte sur la plateforme AGRI-GABON pour obtenir un accès aisé à de nombreuses informations, produits et services :
• Des outils d’échanges et d’interaction ;
• Une tribune de visibilité au niveau national et international ;
• Une tribune d’exposition de vos produits et services ;
• Des conseils et un accompagnement pour soutenir votre développement ;
• Les cours des produits agricoles au quotidien sur les marches ;
• Les informations, actualités et tendances du secteur ;
• Les opportunités d’emploi et d’affaires ;
• Les prévisions météo sur votre région.

 

Réinitialiser le mot de passe
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer